Gérard DISPARTI » Historique

 

Gérard DISPARTI

1990 – 2016 Schwarz

Biography

Photo de Gérard DISPARTI

Impossible d’oublier cet après-midi d’hiver ou nous retrouvions pour la première fois, sept délégués proches les uns des autres, des Laboratoires Schwarz, au premier étage de la rue des Haudriettes (à Paris). Le Stress et l’appréhension pouvaient se lire sur chaque visage. Nous étions assis autour de cette grande table, le Maître installé comme il se doit en bout de table.

Notre P.D.G, André ABRIC (Voir sa fiche), les mains appuyées sur mes épaules, nous informait brièvement sur ce qu’il attendait de nous avant de disparaître et nous laisser avec encore plus d’angoisse. Nous étions loin d’imaginer les souffrances que nous allions subir entre les lectures qui nous paraissaient tellement absconses à l’époque, la quête de perfectionnisme du Maître, et de sa plus proche assistante, certainement plus exigeante que le Maître lui-même. Nous étions loin d’ignorer à ce moment-là, tout le bonheur que nous allions en tirer par la suite…

Presque 30 ans me séparent de cette époque et pourtant aujourd’hui les enseignements de Pierre comblent mon quotidien. Grace à lui, j’ai pu décrocher un poste de vacataire à l’IUP Management des Entreprises de Clermont-Ferrand,  j’enseigne le Management et la gestion des RPS à des cadres de la Fonction Publique Territoriale, je forme des formateurs du Cnfpt (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), j’accompagne des entreprises dans la mise en place de leurs projets et évidemment, ses enseignements me permettent de mieux gérer les quelques 350 entreprises Clientes que j’accompagne dans mes missions quotidiennes d’IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnelles).

Alors MERCI PIERRE pour toutes ses souffrances !!!

Notes

Gérard DISPARTI fait partie des stagiaires intéressants rencontrés dans le cadre des opérations nombreuses menées chez Schwarz avec André ABRIC comme PDG.

Ce qui m’a frappé chez lui d’emblée, c’est une écoute attentive de tous mes propos à partir du moment où il a compris que ce n’était pas de la blague, et qu’il fallait travailler dur pour arriver à faire ce qui paraissait facile au premier abord.
Ce qui m’a frappé aussi, outre son écriture tarabiscotés comme je n’en n’avais jamais vue ( et jamais plus depuis non plus), c’est sa capacité à mémoriser une grosse quantité de mots et de phrases écoutées dans les cabinets de médecins, et de pouvoir les retranscrire plus tard dans la voiture, presque intégralement.
C’est ainsi que j’ai pu le faire nommer rapidement formateur à son tour de la moitié du réseau de visiteurs, avec un autre de ses camarades.

La suite a fait apparaître une bonne compréhension et une bonne pratique de la méthode, au point non seulement de pouvoir la pratiquer, mais d’aller jusqu’à pouvoir à leur son l’enseigner ses collègues et même à sa hiérarchie.

Par la suite, il a travaillé en tant que formateur et travaille toujours pour le CNFPT où il fait toujours de l’excellent travail, et depuis deux ans est aussi spécialisé dans la création des DU Documents uniques dans les entreprises employant des salariés.

Pendant deux ans entre 2015 et 2016, nous avons travaillé ensemble en tant qu’associés à la promotion de l’analyse Relationnelle et à son module : la visite dialoguée.

A mon tour je l’en remercie.

 

Laisser un commentaire