Manuel RIANçO » Historique

 

Manuel RIANçO

2017 – 2020

Biography

Photo de Manuel RIANçO

Avant tout, c’est un remerciement que j’adresse à Pierre RAYNAUD. Je remercie de croiser sur mon chemin de vie la possibilité d’ajuster une vision plus pragmatique, ajustée à chaque instant. C’est un perpétuel mouvement où les repères fixes n’ont pas leur place. C’est la magie du concret, l’abstrait du rationnel. Tout cela pour dire que tout est là, il suffit de vouloir le voir, de sortir ses propres conceptions, non pas pour les rejeter, loin de là, mais pour leur apporter un terrain plus grands sur lequel certaines vont pouvoir gagner du terrain, d’autres rester dans leur limite. Surtout, épurer son regard à la fois sur soi et sur l’autre.

Depuis 4 ans environ, nous échangeons avec Pierre sur l’émergence d’un nouveau monde. L’idée est d’éveiller les consciences. Non pas dans le sens spirituel, mais déjà dans l’intelligence humaine. Quand la pensée ou les idées font écho avec les scientifiques d’antant qui luttaient pour dire que la terre est ronde à des résistants pensant qu’elle était plate. Tout cela dans un instant présent, où finalement, les découvertes passées et les découvertes futures sont illusoires. Tout existe déjà et ne demande qu’à être vu d’une part. La compréhension d’autre part est une autre histoire. Le monde est fait d’interactions, et ce sans cesse. L’homme a peur d’interagir avec lui-même. Au point de s’embourber dans des mirages conflictuels allant jusqu’à la souffrance. Aucun jugement, après tout, c’est de l’ordre de l’humain. Mais justement, sans essayer d’énumérer les défauts de l’homme, ce serait peine perdu à mon sens. De tendre vers le non jugement, de s’ouvrir vers la juste relation. De nombreux maux pourraient être soulagé quand dans la plupart des cas, l’homme se raconte à lui-même ses propres fléaux. Tendre vers l’endroit quand nous sommes à l’envers.

J’ai commencé les cours de MND il y a quelques années, environ 3 ans. je continue aujourd’hui, après une coupure afin de laisser émerger les cours d’aujourd’hui qui, après des réajustement, qui vont dans le sens des travaux de Pierre RAYNAUD, où rien est figé, rien est acquis. L’exemplarité même.

Au travers de l’histoire, ce que j’ai pu constater, c’est que c’est le monde des idées, des opinions qui amènent conflit, rejet et souffrance. loin de là l’idée de rejeter cela, nous fonctionnons avec des opinions et des idées, c’est notre identification à celles-ci qui peuvent, selon le degré d’implication, apporter des lots conflictuels. L’intelligence relationnelle, les méthodes visant à sortir du figé, se rapprocher au mieux de ce qui est. J’oserai dire intelligence de la vie quand l’homme tend à imposer son fonctionnement. Tendre vers la collaboration intelligente de tout. A commencer de soi à soi mais surtout de moi à autrui.

Quand les jeux psychologiques, les outils relationnels (PNL, Analyse transactionnelle…) ne représentent qu’une infime parti de ce qui est sous nos yeux et au-delà. Sortir du concept pour aller vers l’intéraction telle qu’elle. Transposer à cela les sens, les émotions, en restant dans la justesse, l’équilibre. L’équilibre et le détachement des philosophies orientales n’empêchent en rien à l’exaltation. Tendre vers le sens de ce qui est. ”

Manuel Rianço

Notes

Ce que je peux ajouter à ce beau témoignage spontané est que Manuel est un stagiaire qui ne ressemble pas aux autres.

Car il est un des rares (le seul ?) à avoir déjà absorbé l’esprit de la méthode de la Nouvelle Culture, absorbé voulant dire que son rendu, sa vision, est à la fois dans l’axe exact de cette méthode, mais mixé, malaxé, à son vécu précédent.
Fort heureusement son vécu précédent est déjà lui aussi dans l’axe empreint de philosophie orientale, de zen et de méditation. Ses exercices actuels sont des pépites pour la méthode et oscillent entre technique, poésie et philosophie.
Ils méritent d’être connus des autres stagiaires et même du grand public… affaire à suivre.

Merci Manuel
Pierre

 

Laisser un commentaire